Trouver une bonne formation professionnelle dans la santé et la petite enfance

Vous avez toujours de l’affection aux enfants de bas âge et vous voulez vous développer vers les métiers de la petite enfance comme le puériculteur/puéricultrice, éducateurs de jeunes enfants, assistante maternelle ou encore auxiliaire de puériculture ? Le secteur de la petite enfance vous permet de parvenir à un grand nombre de métiers en lien avec l’éducation, le social, le développement de la santé et du bien-être des enfants. Ces métiers exigent des compétences et des différentes qualités. Quelles formations professionnelles mènent vers ce type de métier ? Comment les trouver ?

Les formations dans la petite enfance ?

Le secteur de la petite enfance rencontre un progrès remarquable. Par conséquent, la demande en auxiliaire de puériculture professionnel n’arrête pas d’augmenter et la concurrence est devenue de plus en plus majeure dans le cadre de ce métier. Le domaine de la petite enfance se rapporte au monde des enfants de bas âge de 0 à 6 ans. Il constitue un stade important, car il correspond à la croissance psychomotrice du nourrisson et de l’enfant. Il existe de différentes formations professionnelles pour travailler dans ce domaine de l’enfance. D’abord, la formation CAP AEPE. Ce diplôme d’État s’obtient au bout de 2 ans et nécessite un niveau 3e. Il y a aussi le bac pro ASSP, accessible dès la troisième, il apprend aux jeunes les soins, l’accompagnement et les services à la personne. Sans oublier les formations pour la licence Pro Responsable de structures petite enfance. Cette formation qui dure un an, est complétée par un Bac+2 venant du secteur sanitaire et social. Vous pouvez trouver également des formations en école spécialisées tel que l’école d’éducateur de jeunes enfants. Veuillez visiter www.agpf-formation.fr pour plus d’informations. 

Le diplôme incontournable dans la petite enfance

Le CAP AEPE ou Accompagnant Éducatif Petite Enfance est un diplôme inévitable dans le secteur de la petite enfance. Cette formation professionnelle permet d’obtenir des connaissances nécessaires pour progresser au contact des enfants en favorisant leur croissance, leur apprentissage, leur santé et bien-être. En outre que les soins, l’alimentation, l’hygiène et la sécurité de l’enfant, la didactique se concentre également sur la sensibilisation et le développement de l’autonomie de l’enfant de moins de 6 ans ainsi que la prise de conscience des stéréotypes de nature dans les activités présentées aux filles et aux garçons. Si la durée de stage était, auparavant, de 12 semaines, actuellement, elle se fait en 16 semaines. En somme, il y a l’examen écrit de 1 h 30 min et de test oral qui dure 25 min. Ces deux épreuves portent sur les connaissances accumulées pendant la formation. Le programme de l’enseignement général inclus également les mathématiques, physiques-chimie, histoires-géographie, Français. Il est possible de suivre un CAP AEPE par le biais d’une formation de 2 ans au sein d’un lycée après la 3e ou d’une alternance en contrat d’apprentissage. Vous pouvez également passer le CAP AEPE à distance. 

Quelles formations pour être auxiliaire de puériculture ?

La mission d’un auxiliaire de puériculture est de s’occuper des enfants ou des bébés dans différentes structures : hôpital, maternité, PMI (Centre de Protection Maternelle et Infantile) ou en halte-garderie et crèche. Selon l’endroit dans lequel il avance, il travaille en accord avec des infirmières, des pédiatres, des sages-femmes ou d’autres auxiliaires de puériculture. Ces missions consistent à répondre aux besoins des enfants concernant leur alimentation, développement, hygiène ou leurs soins. Du côté sociable et pédagogue, l’auxiliaire puériculture délivre également des conseils aux jeunes parents selon leurs préoccupations et interrogations. C’est pour ces raisons que ce métier nécessite une bonne dose d’énergie, de sens des responsabilités et de la rigueur. Pour y accéder, il faut passer le concours DEAP. Il prépare les futures professionnelles dans le domaine de la petite enfance aux activités d’éveil et de soins pour favoriser la croissance et le bien-être de l’enfant. La période de la formation dure 10 mois, il réunit 8 modules d’enseignement et 6 stages de 4 semaines.

Comment devenir ATSEM ?

L’ATSEM (Agent territorial Spécialisé des Écoles Maternelles) est aussi l’un des métiers dans le secteur de la petite enfance. Sa mission consiste à épauler les professeurs des écoles en maternelle pendant le temps scolaire. Son rôle est nécessaire pour la bonne organisation d’une classe. L’ATSEM veille à la sécurité et l’hygiène des enfants, parfois les accompagner dans des leurs activités périscolaires. C’est un métier qui demande d’être disponible, d’être aux petits soins avec les petits enfants et d’aimer travailler en équipe. Pour devenir ATSEM, il est essentiel de passer un concours d’ATSEM. Il est accessible aux personnes ayant obtenu le diplôme CAP AEPE et aux parents ayant d’au moins 3 enfants. Le concours comprend une épreuve écrite ainsi qu’un examen oral qui permet à évaluer les connaissances des candidats sur le métier d’ATSEM, le secteur de la petite enfance et sur la fonction publique. Il existe différentes formations préparant à ce concours. Un institut de formation propose habituellement des cours en présentiel ou à distances.